★★★ À CAUSE DE LA COVID-19 CERTAINS PRODUITS NE SONT PAS DISPONIBLES ★★★

A propos

NOTRE HISTOIRE

Nous sommes un collectif de 7 mineurs de petite taille vivant dans un chalet perdu dans la forêt et amis des animaux.

Suite au départ de notre-dame de compagnie (que nous nommerons BN), nous avons essayé de continuer notre vie comme si de rien n’était, mais les choses se sont compliquées ! 

PREMIER COUP : La crise de 2008...

Les coûts de production étant moins élevés dans les pays de l’Est, ainsi plus avantageux pour les actionnaires, la société qui gérait la mine a choisi de délocaliser là-bas… À l’appel des syndicalistes, nous avons manifesté. Notre président (pour qui nous avions voté) passa nous indiquer qu’il n’y aurait aucune perte d’emploi… Mais nous ne l’avons jamais revu… En chair et en os… Mais par contre à la télévision oui ! Nous avons compris la citation française

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”.

Nous avons donc dû nous inscrire dans un établissement public à caractère administratif, que les gens du village appelaient “Paul emploi”. C’était au moment où il y avait la fusion entre l'”Ane-haine-PO” (un cousin de C3PO, car pour communiquer avec, il faut parler 6 millions de langues), et “lassi-dick” (un truc avec un bout rouge que le chien a quand son maître rentre à la maison) Mais nous n’avons jamais été contents de rentrer à la maison après une visite dans leurs locaux…

SECOND COUP : Des démarches laborieuses

Afin de pouvoir prétendre à nos droits, nous avons essayé de chercher un nouvel emploi… Mais après toutes ses années dans la mine à casser de la pierre, et avec plus une mine dans notre entourage, il nous a été demandé de nous reconvertir !
Nous avons fait des efforts.

  • Grincheux s’essaya comme déménageur. Il partait toute la semaine pour ne rentrer que les week-ends… Évidemment au début, il commença par travailler sans être déclaré… Mais il n’a jamais eu la possibilité de faire cela dans les règles…
  • Simplet comme livreur sur la région parisienne pour un constructeur automobile français , à livrer des pièces pour le SAV de matériel informatique, mais avec le prix de l’essence fluctuant et conduire sur Paris en venant de province… Difficile !!!
  • Timide cumulait les échecs lors des entretiens d’embauche (ses sous-vêtements en gardent les stigmates)
  • Atchoum a essayé de travailler comme téléconseiller pour l’un des principaux fournisseurs d’accès à Internet en France, mais avec les horaires décalés… et il n’arrivait pas à expliquer aux personnes en dégroupage total, que leur ligne avait été écrasée car leur voisin qui avait emménagé à souscrit une offre chez un concurrent, le technicien de banane s’est trompé… Le délai d’attente de 15 jours… Sans TV, Internet… La population à du mal à vivre sans “Profil-de-chèvre“… Ranouna
  • Prof donna des cours de guitares un moment, mais à la suite de la crise du médiator, il a dû réapprendre à jouer avec les doigts… Mais en l’absence de BN, il ne pouvait savoir s’il progressait… Et dans le collectif, il n’y avait pas encore la volonté d’intégrer un membre de la communauté de l’arc-en-ciel… Ou de l’étoile de ninja…

DERNIERS COUP : Pourquoi Dormeur dormait tout le temps !

Il était malade à cause des poussières respirées à la mine… il n’avait pas fait attention à la signature de son contrat, quand il avait 18 ans, aux petites lignes écrit en Arial 2, ou il était mentionnait qu’il ne pouvait prétendre à aucune indemnité, et donc il serait compliqué de faire valoir cette maladie comme professionnelle… Nous devions donc s’occuper de lui au mieux, en étant le plus proche de lui ! (PS: Nous avons refusé de faire valoir nos droits sur le film “Narco”, après avoir vu que le réalisateur était “louche”…).

BILAN

Nous avons cumulé des CDD, des stages, des bilans de compétences, des passages dans les agences nationales pour la formation professionnelle des adultes… Bref après avoir épuisé nos droits à l’assurance-chômage… Les Fantômes de la crise de 2008, de la délocalisation planant toujours le soir au coin du feu…

Mais un soir Prof dit : 

“Si nous n’allons pas au travail, il faut l’amener à nous !

Puis

“Personne n’a de travail pour nous, il faut que nous soyons notre propre travail”

“Nous devons entreprendre et créer notre propre structure !

Nous avons donc choisi de nous reconvertir dans la vente de produit sur Internet. Des produits que nous aimons qui nous font rire (ou qui nous mettent en colère… surtout Grincheux !).